Vous êtes ici:  Accueil  > Actualité  >  Histoire auto  > Citroen

27/10/2006

0 réaction(s)

8 photo(s)

Portrait de André Citroën Citroën comprend immédiatement que la voiture n'est pas seulement un moyen de transport

Portrait de André Citroën
Citroën comprend immédiatement que la voiture n'est pas seulement un moye...
La marque Citroën existe depuis quatre-vingt-sept ans. Son fondateur, André Citroën, a marqué le début du vingtième siècle avec ses méthodes innovatrices et son talent visionnaire. En avance sur son temps, étonnamment doué pour la communication, intuitif et audacieux, cet homme est à l'origine de nombreux progrès technologiques, économiques, sociaux. Une de ses forces a été de s'entourer d'hommes compétents, ouverts au progrès, parlant plusieurs langues. Révolutionnaire, Citroën l'a été en créant crèche, pouponnière et salle d'allaitement pour les ouvrières de son usine de Javel. Un pédiatre venait consulter sur place. Le treizième mois des ouvriers est une idée Citroën, qui organisa aussi les premiers ateliers spécialement conçus pour les handicapés. Les "Ruches" furent pour lui les ancêtres des cercles de qualité.

André Citroën est né à Paris le 5 février 1878. Enfant, il repère chez Jules Vernes les grands principes qu'il cultivera dans sa carrière : l'esprit de découverte, le merveilleux scientifique, la recherche permanente du progrès et le sens de la compétition. À vingt-deux ans, par hasard, en Pologne, il découvre un procédé de taille des engrenages en fonte en forme de chevron. Il achète le brevet et imagine déjà la transposition à l'acier. Les automobiles Mors, célèbres pour leurs records de vitesse, le nomment à 28 ans administrateur directeur général avec pour mission de réorganiser les ateliers et de définir de nouveaux modèles. En dix ans, il double la production annuelle de Mors.

Agrandir l'imageAgrandir l'imageAgrandir l'image






En 1912, Citroën, devenu Président de la chambre syndicale de l'automobile, visite les usines Henry Ford. Pendant la Première Guerre mondiale, Citroën met ses capacités de meneur d'hommes et d'organisation au service du gouvernement. Il réinvente le ravitaillement des fabriques de guerre, organise les services postaux militaires et fabrique des millions d'obus. À la fin des hostilités, il aménage sa manufacture d'obus pour qu'elle produise un modèle unique d'automobile, en grande série pour diminuer les coûts et le rendre accessible à tout un chacun. Pour Citroën, l'argent représente seulement le moyen de ses actions. Quand une idée est bonne, elle n'a pas de prix. Il est à l'affût de toute innovation technique. Ainsi, fidèle à l'esprit de Jules Verne, Citroën lance des autochenilles dans les sables du Sahara en 1922, en Afrique (1924) et en Asie (1931). Il veille à ce que les journaux informent les lecteurs des avancées de ces périples.

Citroën comprend immédiatement que la voiture n'est pas seulement un moyen de transport. Elle représente aussi des services : financement, entretien, assistance et réparation, signalisation... Avec cette idée innovante en tête, il fonde, le premier, une société de crédit aux industries, une institution européenne de crédit à la consommation, un réseau de concessionnaires, le service après-vente, la révision gratuite après le rodage, la garantie d'un an, une compagnie d'assurances auto, un catalogue de vente des pièces détachées, des panneaux routiers à l'emblème du double chevron, un organisme de prévention des accidents de la route, une compagnie de taxis, une ligne d'autobus... Il crée aussi la première fabrique de voitures miniatures, les Citroënettes, pour que les enfants s'extasient de leur « Citroën » et non de leur voiture !

Agrandir l'imageAgrandir l'imageAgrandir l'image






Citroën a ouvert des portes inconnues dans le monde de la publicité automobile. En 1919, la fameuse 10 HP Type A est présentée à la presse quelques mois avant sa sortie. Qui n'a entendu parlé ou vu la tour Eiffel éclairée du nom de Citroën à l'aide de quelque deux cent cinquante mille ampoules ? Citroën avait un sens implacable de ce qu'il fallait faire. C'est ainsi qu'il invita Lindbergh à visiter l'usine de Javel en 1927, peu après sa traversée de l'Atlantique, associant irrémédiablement la marque au succès de l'aviateur.

Agrandir l'imageParmi les innovations lancées par Citroën, citons la carrosserie tout acier, le moteur flottant, la traction avant... Le moteur flottant était, pour la première fois, désolidarisé du châssis par des points d'attache souples et suspendu selon des axes particuliers dont l'un passait par le centre de gravité du moteur. La Traction a été présentée en 1934 et produite jusqu'en juillet 1957. Elle reste légendaire dans le monde automobile. Toutefois, André Citroën ne connaîtra malheureusement jamais les succès de la Deuch, des ID/DS dont il fut cependant l'instigateur.

(Lu 9654 fois)
Réagissez

Identifiez-vous :

Ou postez anonymement :

Suivre le sujet



RECHERCHE PAR MARQUE
Marque:
DEBAT SUR LE FORUM

Débat :
Donnez votre avis sur la loi "anti-diesel" !

ASSURANCE AUTO

Devis assurance auto
en ligne

CRÉDIT AUTO

Devis Crédit auto
gratuit en 5 minutes !

VENDRE MA VOITURE

+ de 10 000 000

annonces auto vues par mois

Service client : 01.83.64.18.29

(prix d'un appel local)

Disponible sur Apple Store Disponible sur Google Play